Un premier trimestre historique pour les six principaux marchés régionaux

Publié le 17 mai 2018 par Jonathan .
Mis à jour le 17 mai 2018

marché des bureaux en régions

© Crédit photo : Pixabay

 

Les six principaux marchés régionaux enregistrent un volume historique de transaction au premier trimestre 2018. Avec près de 250 000 m² de bureaux commercialisés, le marché inscrit une progression de plus de 30 % par rapport à la moyenne décennale.

 

Marché des bureaux en Régions : un record historique au T1 2018

Pour la troisième année consécutive, les six principaux marchés en Régions réalisent un record historique et dépassent la barre des 200 000 m² de bureaux placés. Cette performance s’explique par l’acquisition de surfaces et la prise de bail qui progressent de manière constante. Parallèlement, le nombre de transactions demeure stable et les prix restent à un niveau modérés. Ce dernier paramètre, couplé à des conditions d’emprunt favorables, incite les entreprises à acheter. Une situation qui a propulsé les ventes, affichant une hausse de plus de 50 % par rapport au trimestre 2017.

Sur ce premier trimestre, c’est le segment des 2 000 à 5 000 m² qui a tiré le marché vers le haut. Le nombre de transactions a pratiquement triplé, tandis que le volume global a augmenté de près de 60 %. Les surfaces inférieures à 1 000 m² continuent également de progresser et inscrivent une hausse de 15 % par rapport au T1 2017.

Sur les principaux marchés en régions (Aix-Marseille, Bordeaux, Lille, Lyon, Nantes et Toulouse), Lyon conserve sa place de premier marché régional. Avec 64 000 m² placés, il enregistre une progression de 22 % par rapport au T1 2017. Il est suivi de près par Lille qui inscrit 10 000 m² supplémentaires à son record de 2016, soit 57 000 m² placés. Toulouse enregistre 37 000 m² commercialisés malgré une baisse de 20 % et reste donc à la troisième place. Il devance Bordeaux et ses 33 000 m² placés ainsi que Nantes et Aix-Marseille, qui enregistre chacun 28 000 m².

 

2018, année propice à l’investissement en bureaux

Sur le premier trimestre 2018, l’investissement en bureaux atteint 528 millions d’euros. Représentant 48 % des volumes investis, les bureaux constituent en effet la première classe d’actif sur les marchés régionaux. Par rapport au T1 2017, l’investissement en bureaux en Régions affiche une hausse de 27 %.

Les loyers dans les villes régionales demeurent globalement stables. S’il est en hausse à Lille et à Bordeaux, le loyer top reste stable à Lyon, Aix-Marseille et Toulouse. Il est à plus de 200 €/m² dans les six principaux marchés régionaux.

Par rapport à l’année précédente, les locations sont aussi restées stables mais atteignent un niveau élevé : 190 000 m², contre la moyenne de 140 000 m² sur la dernière décennie. Un indicateur qui reflète l’intérêt des utilisateurs pour les bureaux en Régions. D’ailleurs, dans l’ancien comme dans le neuf, les volumes ont augmenté de + 10 000 m2. Ce phénomène génère une baisse de l’offre à un an, de l’ordre de 9 % dans le seconde main et de 7 % dans le neuf. De son côté, l’offre future est stable et permettra de réalimenter le marché en offres de qualité.

Tous ces paramètres laissent envisager une année 2018 exceptionnelle. Jean-Laurent de La Prade, Directeur Général Adjoint de BNP Paribas Real Estate Transaction, en charge des Régions, estime d’ailleurs que le marché des bureaux en Régions devrait dépasser 1,6 million de m2 en 2018.

 

Source : Communiqué de presse – BNP Paribas Real Estate

Archives


L’article vous a plu? N’hésitez pas à le partager
MON COMPTE SCPI :
L’OUTIL IDÉAL POUR SUIVRE
SES INVESTISSEMENTS
créer un compte
conseils

articles similaires