Rendement surévalué, patrimoine trop cher payé ou assurances peu protectrices : la réalité n'est pas toujours à la hauteur des projections des vendeurs. 

Selon une analyse détaillée du courtier MeilleureSCPI.com, les SCPI Malraux, investies dans le bel ancien, s'avèrent même de mauvaises affaires.

 

 

Capital_SCPI

Revue disponible sur Capital