« Acheter ou louer ? » : réponse pour les 36 grandes villes françaises

Publié le 14 sept. 2018 par Jonathan .
Mis à jour le 14 sept. 2018

Meilleurtaux.com, le comparateur et courtier en produits financiers vient de publier le résultat de la cinquième édition de son étude « acheter ou louer ? ». Cette analyse porte sur l’opportunité d’acheter ou de louer une résidence principale (surface moyenne de 70 m2) dans les 36 plus grandes villes françaises.

 

Taux bas : plutôt acheter que louer sa résidence principale en 2018 !

La réponse à la question «  acheter ou louer  » est sans équivoque. En 2018, il est recommandé d’acheter sa résidence principale plutôt que  la louer. En effet, la rentabilisation d’une résidence principale achetée en 2018 se fait au bout de deux ans et huit mois. Aussi, même si le record de 2016 (deux ans et six mois) n’a pas été atteint en 2018, les chiffres sont très proches. Rappelons qu’en 2017, l’opération était rentabilisée au bout de trois ans et deux mois, si la rentabilisation ne se faisait que sur cinq ans en 2014.

Malgré la hausse de la fiscalité et du prix de l’immobilier, les taux exceptionnels offerts par les institutions financières permettent de garder, voire réduire la durée de rétention. Sur les 36 plus grandes villes de France, seules quatre métropoles voient la durée de détention augmenter par rapport à 2017. Il s’agit notamment de Montreuil, Lyon, Bordeaux et Paris. Une réduction de la durée de détention est observée dans 28 villes, si cette durée reste stable dans les cinq autres restantes.

À quel moment l’acquisition est-elle rentabilisée ?

D’après l’étude, l’acquisition d’une résidence principale est rentabilisée en moyenne au bout de deux ans et huit mois pour 70 m2. Par rapport à 2017, on observe une réduction de six mois de la durée de détention. Pour un 30 m2, l’opération est rentabilisée au bout de trois ans et un mois.

Concrètement, pour une résidence principale de 70 m2, l’achat se révèle plus intéressant que la location au bout de deux ans et huit mois. La location de sa résidence principale n’est pas rentable pendant cette même durée. En enlevant Paris, Lyon et Bordeaux, la durée de détention est ramenée à deux ans et un mois.

Les villes gagnantes et les perdantes de 2018

Brest monte sur le podium du record de rentabilisation de l’achat d’une résidence principale. Dans cette agglomération, la durée de détention est de un an, soit deux ans et demi de moins qu’en 2017. Clermont-Ferrand et Rennes la suivent de près avec une réduction de deux ans. Villeurbanne, Toulouse et Toulon, quant à eux, gagnent une année et demie sur la durée de détention.

Les perdantes pour cette année 2018 sont Montreuil, Lyon, Bordeaux et Paris. À cause de la hausse du prix de l’immobilier, les acquéreurs dans ces villes doivent détenir leur bien pendant cinq ans et demi de plus qu’en 2017 pour rentabiliser l’achat. Concrètement, la durée de détention est de un an et demi de plus pour Lyon et Bordeaux, et de deux ans et demi de plus pour Paris.

Comme l’année précédente, ce sont les acquéreurs dans les grandes agglomérations qui sont à la peine. À Paris par exemple, la durée de rétention est doublée et passe de 6 ans à 11 ans et demi. À Bordeaux, elle passe de 5 ans à 11 ans et à Lyon de 5 à 9 ans. Malgré cette prolongation de durée, l’achat reste toujours plus intéressant à Lyon et à Paris. En revanche, le cas est tout autre à Bordeaux.

 

Bordeaux : le mix perdant entre taxe foncière élevée et prix en hausse

Sur les 36 villes dans lesquelles Meilleurtaux.com a mené son étude "Acheter ou louer ?", Bordeaux reste la seule où acheter ne semble pas vraiment intéressant. Même si les taux sont bas (1,45 % sur 20 ans), le cumul entre la hausse du prix de l’immobilier et de la taxe foncière rend l’achat moins intéressant.

Comme l’année dernière, 2018 reste cependant l’année de l’achat grâce à des taux toujours très bas. À l’exception des quatre grandes agglomérations, dont Bordeaux et Paris, acheter sa résidence principale reste alors plus intéressant que louer.

 

Source et photo : communiqué de presse - Meilleurtaux.com

Archives


L’article vous a plu? N’hésitez pas à le partager
MON COMPTE SCPI :
L’OUTIL IDÉAL POUR SUIVRE
SES INVESTISSEMENTS
créer un compte
conseils

articles similaires