JO 2024 - Focus sur le futur village olympique et paralympique

Publié le 21 mars 2019 par Jonathan - Mis à jour le 20 mars 2019

JO_2042_focus_sur_le_futur_village_olympique_et_paralympique

Chaque année, les professionnels de l’immobilier se retrouvent à Cannes au mois de mars à l’occasion du Marché International des Professionnels de l’Immobilier (MIPIM). C’est l’occasion d’annoncer de nouveaux projets en construction et de repenser les espaces de façon stratégique en créant le lien entre des acteurs publics et investisseurs privés.

 

NOUVEAU PROJET EN VUE EN ILE-DE-FRANCE

Une conférence de lancement d’appel à candidature s’est déroulée le 12 mars 2019. Elle marquait le coup d’envoi des candidatures d’une consultation exceptionnelle, auprès des investisseurs privés. L’objectif de cette dernière étant de permettre la réalisation du village olympique et paralympique pour les Jeux Olympiques de 2024. Cette construction est prévue sur les communes de Saint-Denis, Saint-Ouen et l’île-Saint-Denis. Le projet a été présenté par les représentants de la Mairie de Paris (Jean-Louis Missika), de la région Ile-de-France (Valérie Pécresse et Julien Charles) et la société d’organisation des ouvrages Olympiques (Nicolas Ferrand).

Toute construction est prévue en partenariat avec SOLIDEO (Société de Livraison des Ouvrages Olympiques), établissement public chargé de financer, superviser et livrer les ouvrages et opérations d’aménagement nécessaires aux Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris en 2024. Ces actifs sont pensés et conçus dans la perspective de l’héritage des Jeux, où ils seront reconvertis en équipements, logements et bureaux après 2024. Avec une exigence : prouver l’excellence française.

Chargée des ouvrages olympiques, la SOLIDEO porte à ce titre une double mission d’intérêt national : livrer les ouvrages dans les délais et garantir un héritage ambitieux, durable, inclusif et exemplaire pour les territoires, leurs habitants et les générations futures.

UN GESTE SOCIALEMENT RESPONSABLE

Premier acte fort de ce projet d’aménagement d’espace est le remplacement du béton par d’autres matériaux plus écologiques. Tous les immeubles seront ainsi construits en matériaux bio-sourcés. Le village Olympique marquera donc le passage d’un changement d’ère, vers le bio-sourcé et la filière sèche. Ce projet permettra également à la filière bois de s’épanouir.

Le deuxième objectif est d’augmenter l’attractivité économique de la région afin de créer des emplois. L’emplacement du village olympique sur l’Ile-Saint-Denis permettra la bonne utilisation logistique du fleuve.

Enfin ce projet de biodiversité structurant, permettra la création d’ilots de fraicheur pour un meilleur confort des athlètes et futurs occupants de l’espace.

UN PROJET BIEN PENSÉ POUR UN RÉAMÉNAGEMENT FUTUR

L’organisation des jeux Olympiques présente certes un défi pour SOLIDEA avec pour enjeu de taille : être en mesure d’accueillir 25 000 personnes. Néanmoins à ce stade, il faut repenser l’avenir pour un usage optimal des espaces crées. Le village des athlètes s’inscrira ainsi parfaitement à l’image de région avec l’héritage d’une ville moderne, durable orientée sur vie active et saine.

L’axe majeur du projet est l’ « Héritage ». Les bâtiments seront construits pour 2024, mais ils doivent également être pensés pour les années suivantes. En 2025, le village se transformera en quartier mixte et accueillera 8 000 habitants. L’Etat est pleinement engagé dans ce processus et l’attractivité de la zone sera assurée par la bonne communication avec Paris grâces aux  nombreuses lignes de transport en commun (13, 14, 15, 16, RER D) réunies par la création du hub Pleyel qui sera semblable à celui de Châtelet.

 

12 BÂTIMENTS ADAPTÉS À LA QUALITÉ DE VIE EN 2050

plan_du_village_olympique_20204Le projet assume la réalisation de 12 bâtiments adaptés aux besoins humains et environnementaux de 2050 avec le budget carbone maîtrisée (pour s’inscrire dans la trajectoire vers la neutralité carbone en 2050) et une qualité de vie adaptée au climat prévu en  2050.

Cela est possible grâce au recours à la construction en bois, aux toitures actives en terme d’énergie et à l’application de l’économie circulaire et du BIM (Building Information Model) : tant dans la construction et dans la gestion. Le quartier sera accessible à tous avec des parties communes conviviales et de nombreux locaux d’activités, commerces et bureaux.  Le but étant que les utilisateurs soient les vrais ambassadeurs de ce lieu pendant les jeux Olympiques de 2024 mais aussi en 2050.

 

 

 

Source et photos  : https://www.paris2024.org

DÉCOUVREZ MON COMPTE SCPI

L’outil gratuit indispensable pour suivre facilement vos investissements en SCPI

EN SAVOIR PLUS

Articles similaires

MON COMPTE SCPI :
L’OUTIL IDÉAL POUR SUIVRE
SES INVESTISSEMENTS
créer un compte
conseils