Jonathan Dhiver sur Intégrale Placements : focus sur les Groupements Forestiers

Publié le 8 nov. 2019 par Jonathan - Mis à jour le 8 nov. 2019

Jonathan Dhiver sur Intégrale Placements : focus sur les Groupements Forestiers

Jonathan Dhiver, fondateur de MeilleureSCPI.com, était l'invité de l'émission Intégrale Placements sur BFM Business. Il y présentait la possibilité d'investir dans les Groupements Forestiers.

FOCUS SUR LES GROUPEMENTS FORESTIERS : RETROUVEZ CI-DESSOUS LA RETRANSCRIPTION

Guillaume : Bonjour Jonathan !

Jonathan Dhiver : Bonjour Guillaume !

Guillaume : MeilleureSCPI régulièrement à nos côtés, Jonathan tout particulier peut investir dans les forêts et en faire un placement.

Jonathan Dhiver : Oui, tout à fait. Le groupement forestier c’est un véhicule de placement qui est assez peu connu aujourd’hui du grand public, pourtant il est possible d’investir dans la forêt et pas d’enraciner son patrimoine mais au contraire de le rendre un peu dynamique. Le fonctionnement se rapproche des SCPI : vous investissez dans un véhicule de placement collectif en apportant des fonds, le gérant de société de gestion agréée par l’Autorité des Marchés Financiers, va acheter de nouvelles forêts et ces forêts vont être gérées par des experts Syvicol pour dynamiser la forêt, améliorer l’absorption de CO2 (c’est important), la diversification des essences. Et c’est important de s’arrêter là.

En France quelques chiffres sur la forêt : 31% du territoire français c’est de la forêt. En hausse de 0,7 % par an depuis 1980.

Guillaume : C’est important de plus en plus de forêts et de surfaces forestières en France.

Jonathan Dhiver : Bien sûr, la forêt grignote du territoire en France détenu à 75 % par des investisseurs privés, très peu d’investisseur au final institutionnel ou de groupements forestiers gérés par des sociétés de gestion. Un prix à l’hectare de 4 000 € qui a doublé en 20 ans.

Guillaume : Important aussi pour ceux qui se demandent quel est le rendement, quelle est la performance financière, le prix à l’hectare a doublé en 20 ans.

Jonathan Dhiver : 20 ans oui ! Augmentation du prix de l’année dernière de l’hectare 3,8 %. Ce qu’on voit c’est que ce marché-là, du groupement forestier qui est géré par les sociétés de gestion agréé par l’Autorité des Marchés Financiers c’est uniquement 180 millions de capitalisation. Donc c’est tout petit, c’est un chiffre qui est très faible mais qui risque d’augmenter très largement dans les années à venir.

Guillaume : Vous allez nous expliquer que tout un chacun peut investir dans les forêts ; quel est le premier argument pour convaincre nos auditeurs et téléspectateurs qu’en 2019 quasiment en 2020 investir dans les forêts d’abord c’est moderne, c’est contemporain et que cela puisse un peu permettre de construire et de bâtir son avenir ?

Jonathan Dhiver : Il y a vraiment une multitude d’avantages sur ce produit. On pense en premier lieu de pouvoir se diversifier, constituer une poche d’épargne dans un investissement qui a du sens. On a bien compris qu’investir dans la forêt cela avait du sens, c’est un investissement responsable mais pas que d’un point de vue écologique et c’est important de le souligner.

Une des premières raisons c’est la lutte contre les émissions de CO2 et l’effet de serre, ce qu’il faut savoir c’est que 14 % des émissions de CO2 de la France sont aujourd’hui captés par les forêts. Si demain cette forêt, elle est mieux gérée ce sera davantage.

Et second avantage, c’est vraiment un investissement qui génère l’emploi. Et là je vais vraiment m’arrêter là-dessus. Aujourd’hui l’exploitation des forêts indirectement et directement c’est 440 000 emplois, c’est un emploi sur 58 qui est connecté à la filière bois en France. Si on regarde le secteur automobile c’est 285 000 emplois.

Guillaume : Beaucoup plus que le secteur automobile en effet.

Jonathan Dhiver : J’y crois vraiment dur comme le fer à ce placement. Pourquoi ? Parce que les constructeurs, les promoteurs dans les années à venir vont utiliser de plus en plus de bois et c’est déjà le cas.

Guillaume : Dans la construction on voit même des tours en bois se construire. Donc l’exploitation des forêts est partie pour progresser.

Jonathan Dhiver : Pour progresser, on connait EWOOD de chez Nexity et WOODEUM pour les logements. On a vraiment une dynamique très forte sur la consommation de bois et puis dernier élément pour des raisons géopolitiques, j’espère que la forêt va continuer de rester une propriété française.

Guillaume : C’est vrai, c’est aussi un enjeu. Mais c’est intéressant tout ce que vous nous dites parce que beaucoup d’emplois, beaucoup de secteurs qui utilisent de plus en plus de bois notamment la construction. En effet, on reçoit régulièrement sur ce plateau des professionnels de l’immobilier qui nous disent tous que le bois c’est vraiment en train de cartonner, de se développer, d’exploser dans la construction. Tout cela c’est de la rentabilité, c’est de la performance financière à venir pour ceux qui auront investi dans la forêt.

Jonathan Dhiver : Nous, on en est convaincu que ce n’est pas une performance en termes de rendement, de distribution, on n’est pas sur un produit de distribution mais plutôt sur un produit de capitalisation. L’objectif c’est d’avoir de la revalorisation régulière sur son capital. Quand on dit que la valeur de l’hectare a augmenté de 3,8 %, on peut s’attendre à une revalorisation quasi équivalente. Mais il n’y a pas que cela, il y a la cerise sur le gâteau mais qui ne doit pas être l’indicateur de décision d’un investissement, c’est la fiscalité. La fiscalité pourquoi ? Parce que pour les personnes qui sont imposées à l’IFI, on ne prend que 75 % de la base imposable sur ce patrimoine donc c’est intéressant ! Et sur la réduction impôt, vous avez 18 % de réduction d’impôt sur le revenu de votre investissement.

Guillaume : 18 % sur ce qu’on a investi dans la forêt est déductible de l’impôt sur revenu ?

Jonathan Dhiver : Voilà ! mais une fois de plus c’est important de souligner que cela ne doit pas être votre indicateur de décision d’investissement. Ce n’est pas la fiscalité. C’est la cerise sur le gâteau.

Dernier élément, c’est pour la transmission 75 % d’abattement lors des successions et des transmissions.

Guillaume : Il peut y avoir un intérêt fiscal aussi et en termes de succession, on pourra investir dans les forêts pour aller éponger vos impôts. Quel conseil pour ceux qui veulent investir et qui sont des particuliers qui ne connaissent pas forcement la forêt ? Il y a des risques aussi la forêt cela peut brûler, il peut y avoir des maladies sur certains arbres, …

Jonathan Dhiver : Il peut y avoir des tempêtes. On est sur un produit qui n’est pas liquide. C’est important de rappeler les risques la valeur du capital n’est pas garantie. Néanmoins c’est un outil de diversification patrimoniale si vous investissez jusqu’à 5 % de votre patrimoine en groupement forestier ce n’est pas très risqué. Et puis quelques idées c’est important déjà de se documenter. Regardez bien le fonctionnement des groupements forestiers ; on a fait un guide là-dessus, cela permet vraiment d’avoir un bon éclairage.

Deux idées de gérants qui font des groupements forestiers :

- premier Gérant c’est France Valley qui gère 10 000 ha. C’est le leader sur le marché : plus de 70 forêts.

- deuxième c’est Fiducial gérance avec un peu plus de 5 000 ha, 6 groupements forestiers.

Cela permet de construire un portefeuille équilibré en groupement forestier d’avoir un investissement concret, tangible.

Guillaume : Voilà pourquoi pas 5 % de son patrimoine quand on a déjà bien développé son patrimoine ! Les forêts en effet qui continuent de se développer en France, de s’étaler et aussi de s’étendre sur le territoire français et de plus en plus exploitées avec ces filières qui utilisent de plus en plus de bois. Cela peut être aussi une belle idée de placement. Merci beaucoup Jonathan Dhiver, MeilleureSCPI.com régulièrement avec nous. Bon retour et bonne journée !

--

MeilleureSCPI.com vous recommande : 

- MeilleureSCPI.com lance Meilleur-GF.com : plateforme d'investissement sur le Groupement Forestier

En savoir plus sur les Groupements Forestiers.

DÉCOUVREZ MON COMPTE SCPI

L’outil gratuit indispensable pour suivre facilement vos investissements en SCPI

EN SAVOIR PLUS

Articles similaires

MON COMPTE SCPI :
L’OUTIL IDÉAL POUR SUIVRE
SES INVESTISSEMENTS
créer un compte
conseils