SCPI Fiscales : les comprendre

Publié le 19 oct. 2018 par Jonathan .
Mis à jour le 19 oct. 2018

SCPI_fiscales_les_comprendre

En France, beaucoup d’investisseurs privilégient la pierre-papier pour payer moins d’impôts. C’est donc sans surprise que les SCPI fiscales font l’objet d’un engouement particulier, notamment les SCPI Pinel, SCPI Malraux et SCPI déficit foncier.

 

SCPI Pinel, défiscalisation via un investissement collectif dans le neuf

Afin de bénéficier des avantages fiscaux, nombreux investisseurs optent pour la catégorie de SCPI Pinel. Ce type de placement offre une réduction d’impôt sur le revenu, dès 5 000 € d’investissement. Une SCPI Pinel ouvre droit à une défiscalisation à 100 % du montant investi. La part de défiscalisation est proportionnelle à la durée de l’engagement de l’investisseur. Concrètement, la réduction d’impôt est définie au prorata de la durée de l’engagement, à savoir :

  • une réduction de 12 % pour un engagement sur 6 ans,

  • une réduction de 18 % pour un engagement sur 9 ans,

  • une réduction de 21 % pour un engagement sur 12 ans, etc.

D’une part, la réduction d’impôt est applicable à l’année de souscription. D’autre part, l’investisseur peut piloter sa défiscalisation grâce à un placement progressif. Par ailleurs, la rentabilité des SCPI Pinel s’avère moindre, pourtant compensé par la défiscalisation à 100 % du capital initial. Avec la reconduction de la Loi Pinel en 2018 pour une durée de quatre ans, ce type de placement compte parmi les plus convoités du moment.

 

La SCPI déficit foncier et ses avantages fiscaux

Pour les investisseurs désireux d’alléger leur fiscalité foncière tout en se constituant indirectement un patrimoine immobilier, les SCPI déficit foncier restent attractives. Cette catégorie de SCPI fiscale répond notamment aux attentes des contribuables déclarant d’importants revenus fonciers. La particularité de ce type d’investissement, c’est qu’il n’a pas pour vocation principale de produire des dividendes. Il est avant tout destiné à faire profiter aux investisseurs des avantages fiscaux. En effet, l’investisseur réduit le montant de ses revenus fonciers via la déduction des charges engendrées par la SCPI. Par ailleurs, il est dans la possibilité d’imputer le déficit de son revenu global net imposable.

Dans la pratique, souscrire des parts de SCPI déficit foncier consiste à participer à l’acquisition d’un patrimoine de biens anciens. L’investisseur contribue également aux coûts d’importants travaux du patrimoine, pour une remise aux normes réglementaires en vigueur. Après rénovation, les bâtiments sont mis en location pour être vendus au bout de 15 années d’existence. Les plus-values immobilières seront éventuellement reversées aux investisseurs. En d’autres termes, il s’agit d’un investissement stratégique sur le long terme.

 

SCPI Malraux, investir dans un patrimoine ancien et/ou classé

Pour les investisseurs souhaitant bénéficier immédiatement d’une réduction d’impôt, acheter des parts de SCPI Malraux est intéressant. En se lançant dans un investissement plus modeste, l’investisseur profite d’un abattement immédiat et conséquent. La réduction d’impôt s’établit actuellement entre 18 et 20 % du capital investi, représentant 30 % de la quote-part des travaux. La défiscalisation proposée par ce dispositif peut aller jusqu’à 120 000 € par an.

Pour profiter de cet avantage fiscal, le contribuable désormais associé de la SCPI Malraux doit s’engager à conserver ses parts pour une durée de 9 ans. Dans la pratique, le délai de conservation est de 15 ans, indispensable pour la réhabilitation et la revente des immeubles. Au terme de cette durée, la SCPI est dissoute. La particularité de ce type de véhicule, c’est l’investissement collectif dans des actifs anciens situés dans des secteurs conservés de la France. Les immeubles se situent dans une centaine de villes au passé historique riche. Les actifs des SCPI fiscales se composent de biens anciens localisés dans des secteurs sauvegardés ou des biens classés patrimoine historique. Les immeubles en question feront l’objet d’une rénovation.

 

SCPI Monument Historique, une solution de défiscalisation performante

Dans une stratégie de défiscalisation, l’investisseur peut également souscrire des parts de SCPI Monument Historique. Ce type de SCPI a pour objet d’acquérir des immeubles classés « Monuments Historiques » ou inscrits à l’inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques. Ce placement s’adresse notamment aux contribuables dont l’IRPP (impôt sur le revenu des personnes physiques) se situe dans les taux marginaux d’imposition compris entre 41 et 45 %.

En souscrivant des parts de SCPI Monument Historique, l’investisseur déduit sa quote-part de travaux de rénovation du patrimoine acquis. Plus encore, le régime fiscal dit Monument Historique n’est pas limité par le type d’imputation des déficits fonciers sur les revenus globaux, ni applicable aux régimes de plafonnement des niches fiscales.

Dans un placement en SCPI Monument Historique, l’investisseur déduit ainsi de ses revenus imposables les travaux réalisés, sans limitation ni plafonnement. Il s’agit en moyenne d’une imputation à hauteur de 50 %. 

 

Source : MeilleureSCPI.com

Archives


L’article vous a plu? N’hésitez pas à le partager
MON COMPTE SCPI :
L’OUTIL IDÉAL POUR SUIVRE
SES INVESTISSEMENTS
créer un compte
conseils

articles similaires