Suppression des cotisations chômage dans le secteur privé, une nouvelle façon de pouvoir épargner ?

Publié le 15 nov. 2018 par Jonathan - Mis à jour le 24 janv. 2019

Dans le cadre de la réforme prioritaire du milieu du travail en France, le gouvernement adopte la mesure de suppression des cotisations chômage. Désormais, les travailleurs du secteur privé seront exonérés des indemnités de chômage. Une bonne nouvelle pour leur portefeuille puisqu’ils pourront épargner davantage.

 

Vers une hausse de 0,95 % de la rémunération nette en octobre

Depuis le 1er octobre 2018, le régime général des salariés du secteur privé a connu un changement majeur. En effet, 20 millions de travailleurs, en CDD ou en CDI, verront les cotisations chômage supprimées de leurs cotisations sociales. Désormais, les allocations chômages versées aux chômeurs ne seront plus à la charge des salariés du secteur privé.

Ces nouvelles mesures font suite à la cessation de versement des cotisations maladie par les salariés. Elle devrait permettre une hausse de 0,95 % du salaire net mensuel perçu par les travailleurs. Concrètement, si votre salaire est au niveau du SMIC, vous pourrez bénéficier d’une augmentation nette de 15 euros pour le mois d’octobre.

Pour que le salarié puisse se rendre compte de la suppression, l’État a déposé un arrêté sur la présentation des fiches de paie. Aussi, cette dernière doit obligatoirement afficher le nombre d’euros gagnés par le salarié en bas de son bulletin de salaire.

 

Profiter de la nouvelle disposition pour épargner

Cette nouvelle convention de l’État devrait impacter le pouvoir d’achat des travailleurs. Selon les études menées, la suppression des cotisations chômage permettrait d’augmenter de 1,7 % le pouvoir d’achat de chaque salarié. Et qui dit : augmentation du pouvoir d’achat, dit possibilité d’épargner davantage.

Par ailleurs, les travailleurs peuvent d’ores et déjà calculer le montant de leur gain pour 2018 et 2019. Le gouvernement a mis en place un simulateur en ligne indiquant à titre indicatif le montant que le salarié économise grâce à ce dispositif. Les salariés du secteur privé pourront alors profiter de la nouvelle disposition pour se constituer une retraite complémentaire à travers l’épargne.

Faut-il rappeler que le départ à la retraite est toujours difficile pour les travailleurs. Diverses options d’épargne s’offrent à eux à cet effet. Livrets bancaires, crowdfunding ou investissement immobilier, le choix est large. Et pour sécuriser son épargne, le placement immobilier indirect en SCPI reste la meilleure alternative. En effet, la pierre-papier permet de constituer un patrimoine immobilier avec un ticket d’entrée faible.

 

Source : lesechos.fr

Articles similaires

MON COMPTE SCPI :
L’OUTIL IDÉAL POUR SUIVRE
SES INVESTISSEMENTS
créer un compte
conseils