BNP PARIBAS REIM publie les résultats de son étude sur l’investissement en SCPI

Publié le 7 nov. 2017 par - Mis à jour le 23 juil. 2019

BNP_Paribas_REIM

BNP PARIBAS REIM vient de publier les résultats de son enquête sur l’investissement en SCPI, une enquête menée auprès de 2 559 clients du groupe, du 24 avril au 8 mai 2017. Le groupe a notamment cherché à comprendre les motivations de ses associés pour ce type d’investissement qui a connu une forte progression depuis trois ans.

 

BNP Paribas

SCPI, un placement sûr et accessible au grand nombre

Selon les résultats de l’étude, environ 75 % des investisseurs détiennent moins de 50 000 € de parts : 42 % détiennent moins de 25 000 € et 32 % détiennent entre 25 000 € et 50 000 €. 16 % en détiennent par contre entre 50 000 € et 100 000 €, et 10 % seulement en détiennent plus de 100 000 €.

Ce qui est sûr, c’est que ces porteurs de parts sont prudents. L’étude révèle qu’ils privilégient les placements sûrs, soit des placements à risques réduits. Ainsi, parmi les différents supports de placement existants, 52 % des interrogés choisissent l’immobilier pierre-papier, 40 % optent pour les comptes épargnes et livrets, 36 % pour les actions, 25 % pour l’immobilier physique locatif et enfin 9 % pour les obligations.

 

Préoccupations principales des porteurs de part

Selon toujours l’étude de BNP PARIBAS REIM, la préoccupation principale des investisseurs est de s’assurer un complément de revenu (57 %). Les investisseurs qui souhaitent préparer leur succession et diversifier leur capital complètent le trio de tête, avec respectivement 33 % et 32 % des interrogés. D’autres préoccupations sont aussi évoquées par ces investisseurs, notamment la préparation de leur retraite (19 %) et la défiscalisation (15 %).

BNP Paribas

En tout cas, la majorité d’entre eux espèrent avant tout que leur placement soit rentable. La performance des produits est d’ailleurs l’élément clé attendu par les détenteurs de parts dans une SCPI. C’est aussi le type d’informations qu’ils recherchent dans les communications des sociétés de gestion (67 %). C’est seulement après qu’ils se tournent vers les informations fiscales (30 %), les conseils d’investissement (22 %), les nouvelles acquisitions de leurs SCPI (19 %), l’actualité de leur société de gestion (15 %), l’actualité des marchés immobiliers (14 %), les informations produits (11 %) et les travaux réalisés (8 %).

 

SCPI, un placement qui attire de plus en plus les investisseurs

L’enquête de BNP PARIBAS REIM révèle que les SCPI maintiennent encore leur attractivité auprès des porteurs de parts, et les chiffres en témoignent. Dans les prochains mois, 77 % des interrogés comptent encore maintenir à un même niveau les parts qu’ils ont allouées dans leur patrimoine. 18 % envisagent même de l’augmenter.

Les investisseurs ont justifié leurs motivations à acquérir de nouvelles parts par le rapport risque/rendement d’un investissement en SCPI. Pour 53 % des interrogés, il s’agit d’une véritable source de motivation. Les autres réponses concernent la performance des produits (61 %), la gestion déléguée de locataires (47 %) et la comparaison du marché immobilier avec d’autres marchés financiers (58 %). Toutefois, pour 76 % des interrogés, le montant des frais d’entrée constitue un frein à l’acquisition de nouvelles parts.

BNP Paribas

Source : BNP Paribas - Communiqué de presse 6 Novembre 2017

Restez informé(e) de toute
l’actualité de la Pierre-Papier !

Vos coordonnées seront uniquement utilisées pour vous communiquer des renseignements relatifs à nos services et ne seront en aucun cas communiquées à des tiers.

Articles similaires

MON COMPTE SCPI :
L’OUTIL IDÉAL POUR SUIVRE
SES INVESTISSEMENTS
créer un compte
conseils