Le Démembrement en SCPI !

Publié le 1 août 2019 par Jonathan - Mis à jour le 1 août 2019

Crédit photo : pexels.com

Le démembrement en SCPI est un procédé d'acquisition en parts de SCPI permettant de répartir la propriété des parts entre un usufruitier et un nu-propriétaire. L’investisseur peut donc souscrire à un investissment en SCPI en tant qu’usufruitier ou en tant que nu-propriétaire.

 

En savoir plus sur le démembrement SCPI avant de souscrire

Il existe deux types de démembrement en SCPI : le démembrement viager et le démembrement temporaire.

Le démembrement viager consiste à séparer la nue propriété et l’usufruit jusqu’au décès de l’usufruitier ou du nu-propriétaire.

Dans un démembrement temporaire en SCPI, l’usufruit et la nue-propriété sont séparés de façon temporaire. En général, la durée du démembrement est de 5 ou 10 ans. L’usufruitier peut alors percevoir les loyers sur cette durée déterminée. Son investissement de départ est plus faible comparé à l’achat de parts de SCPI en direct. De l’autre côté, le nu-propriétaire garde la nue-propriété des parts de la SCPI et ne perçoit le revenu qu’à la fin du démembrement. Pour le nu-propriétaire, cette stratégie de gestion de patrimoine permet de percevoir des revenus complémentaires qu’il peut faire coïncider avec son départ en retraite ou de faciliter la succession par la transmission de ses parts de SCPI à ses héritiers.

Concernant le prix d’acquisition des parts, il est pondéré entre l’usufruitier et le nu-propriétaire. Ce prix d’achat est défini sur la base d’une clé de répartition. Cette dernière varie d’une SCPI à une autre, cependant, la variation est assez proche.

 

Investir en démembrement en tant que nus propriétaires

Dans le cadre d’un démembrement, le nue propriétaire ne perçoit pas les revenus des parts de la SCPI. Il ne sera donc pas assujetti à l’impôt. En contrepartie, il bénéficie d’une décote à l’achat des parts. Et à la fin du démembrement, il récupère sa part en pleine propriété.

L’investissement en démembrement SCPI s’adresse aux foyers fiscaux fortement imposés. Puisqu’il ne perçoit pas de revenus fonciers, le nu-propriétaire n’est pas imposé tout au long du démembrement. Cette stratégie d’optimisation fiscale lui permet d’éviter l’impôt sur la fortune car seul l’usufruitier sera taxable. Le démembrement constitue aussi un moyen intéressant pour ceux qui veulent se constituer un patrimoine immobilier. Mais encore faut-il savoir choisir la SCPI dans laquelle investir.

Dans quelle SCPI investir en démembrement en 2019 ?

Cette année 2019, deux SCPI se démarquent du lot pour un investissement en démembrement. La stratégie d’investissement de ces véhicules est intéressante et leurs clés de répartition permettent aux investisseurs en démembrement de mieux profiter des fruits de leur placement.

Sur le podium se trouve la SCPI Cristal Rente. Ce véhicule est intéressant par sa double stratégie d’investissement. Il investit aussi bien en France qu’au niveau international. Les investisseurs peuvent ainsi profiter du dynamisme du marché européen. De plus, la SCPI ne jure que sur l’immobilier commercial. Il est présent dans les zones de chalandise importantes. En 2019, Cristal Rente propose un démembrement de 3 à 20 ans. La clé de répartition entre le nu-propriétaire et l’usufruitier pour 3 ans est respectivement de 87,5 et 12,5 %.

La SCPI Pierval Santé suscite également l’engouement des investisseurs en démembrement. Pour cause, c’est le premier véhicule pur santé sur le marché. Il est un véritable acteur dans le développement de l’offre médico-sociale française. Cette SCPI propose également un démembrement de 3 à 20 ans. Pour un placement sur 3 ans, la clé de répartition de la nue-propriété et de l’usufruit temporaire est respectivement de 87,5 et 12,5 %.

 

 

Source : Meilleurescpi.com

DÉCOUVREZ MON COMPTE SCPI

L’outil gratuit indispensable pour suivre facilement vos investissements en SCPI

EN SAVOIR PLUS

Articles similaires

MON COMPTE SCPI :
L’OUTIL IDÉAL POUR SUIVRE
SES INVESTISSEMENTS
créer un compte
conseils