La Pierre-Papier : différences entre les différents fonds ?

Publié le 8 avr. 2020 par - Mis à jour le 5 mai 2020

La Pierre-Papier : quels différences entre les différents fonds ?La Pierre-Papier désigne toutes les formes de placement financier ayant l’immobilier pour support, qu'il s'agisse de produits financiers cotés ou non cotés. Les équipes de MeilleureSCPI.com vous proposent aujourd'hui de comparer les différents véhicules d'investissement qui la composent : SCPI, OPCI, SIIC et SCI. Détails ci-dessous.

 

Quels sont les véhicules d'investissements de la Pierre-Papier ?

Les SCPI

Les SCPI (ou Sociétés Civiles de Placements Immobiliers) achètent et mettent en location des actifs professionnels (bureaux, commerces, cliniques, écoles, etc.), qui sont gérés par une société de gestion. Celle-ci est chargée de toutes les démarches, l’entretien, la recherche et le changement de locataire etc. Le porteurs de parts de SCPI, qui investissent un capital, n’a aucune contrainte liée à la gestion et n’a qu’à percevoir ses revenus locatifs (revenus fonciers), en fonction du nombre de parts qu’il détient.

Les OPCI

Les OPCI (ou Organismes de Placements Collectifs Immobilier) sont des types de placements immobilier basés sur un modèle proche de celui des OPCVM (Organismes de Placement Collectif en Valeurs Immobilières) mais qui présentent tous les avantages de la Pierre-Papier. A savoir : aucune contrainte de gestion, des actifs diversifiés, des revenus réguliers et une mise de fonds modeste.

Les OPCI ont pour objectif l’investissement dans des immeubles qu’ils mettent en location ou qu’ils font construire à but locatif exclusivement. Ils peuvent aussi détenir des immeubles à travers des sociétés, faire des travaux, les rénover ou les réhabiliter en vue de leur location.

Les SIIC

A la différence des SCPI et OCPI qui ne sont pas cotées, les SIIC (ou Sociétés Investissement Immobilier Cotée) font partie de l’immobilier coté en bourse. Elles achètent, construisent, entretiennent, gèrent et valorisent un patrimoine immobilier pour le compte de ses actionnaires. Les immeubles qui composent ce patrimoine sont à vocation locative et génèrent des loyers, ou bien revendus pour créer des plus-values. 

Les SIIC bénéficient d’une exonération de l’impôt sur les sociétés. Les dividendes sont par contre soumis au régime habituel de taxation, une fois entre les mains des actionnaires. Elles redistribuent 50% des plus-values et 85% des loyers perçus aux actionnaires.

Les SCI

Les SCI (ou Sociétés Civiles Immobilière) sont des structures qui permettent de gérer à plusieurs un ou plusieurs biens immobiliers. Elles regroupent au moins 2 associés et permettent d’éviter l’indivision en dissociant pouvoir et propriété.

Chaque associé reçoit des parts sociales en fonction de son apport dans la SCI. Les statuts de la société désignent le gérant qui va la gérer et la représenter ou le cas échéant le vote des associés. Ces derniers ont un droit de vote dans les assemblées générales.  

Quelles différences entre les SCPI, les OPCI, les SIIC et les SCI ?

Comparaison des différents types de Pierre-Papier

 

 

SCPI

Société civile de placement immobilier

 

OPCI

Organisme de placement collectif en immobilier

SIIC

Foncière cotée

SCI

Société Civile Immobilière (fonds immobilier)

Investissement au comptant

 

OUI

 

OUI OUI OUI
Investissement à crédit

 

OUI

 

NON NON NON

Investissement en

Assurance-Vie

(contrat d'assurance vie)

 

OUI

pour certaines

 

OUI

pour certains

NON

OUI

Investissement via les Versements programmés

 

OUI

 

OUI

en fonction des contrats d'assurance vie

NON

OUI

Investissement en Démembrement

(Nue-propriété ou usufruit)

 

OUI

 

NON NON NON

Soumis à l'impôt

sur la fortune immobilière

 

OUI

 

OUI

en majorité sauf pour part des foncières cotées detenues par le fonds

NON

OUI

en majorité sauf pour part des foncières cotées detenues par le fonds

Avantages

Mutualisation du risque avec différents biens immobiliers

Non coté

Volatilité faible

Effet de levier possible

Mutualisation du risque

Non coté

Stabilité

Poche liquidité pour la sortie

 

Fiscalité : Flat tax en direct ou fiscalité de l'assurance vie

Mutualisation du risque coté

Poche liquidité pour la sortie

Performances généralement supérieures sur le long terme

Fiscalité : Flat tax en direct et hors IFI

Alignement des intérêts des équipes de gestion la SIIC car les actifs appartiennent à la société

Fonds de fonds immobiliers

Volatilité beaucoup plus réduite portefeuille établi

Inconvénients

Risque sur la valeur, le dividende et la liquidité

Fiscalité : impots sur le revenu et prélèvements sociaux

Risque sur la valeur, le dividende et la liquidité (dans une certaine mesure)

Frais de l'OPCI (empilement de frais)

Lisibilité réduite des actifs

Risque sur la valeur, le dividende et volatilité

Risque sur la valeur, le dividende et volatilité

Lisibilité réduite des actifs

Alignement des intérêts

 

****

 

* *****

*

Transparence de l'information

 

*****

 

** **** **
Performances long terme

 

****

 

*** ***** ***

 

MeilleureSCPI.com vous recommande : 

Les OPCI, comment ça marche ?

Les SCPI, comment ça marche ?

Société d’Investissement Immobilier Coté, comment ça marche ?

Plus d'un million de français(es) ont investi en SCPI !

 

Restez informé(e) de toute
l’actualité de la Pierre-Papier !

Vos coordonnées seront uniquement utilisées pour vous communiquer des renseignements relatifs à nos services et ne seront en aucun cas communiquées à des tiers.

Articles similaires

MON COMPTE SCPI :
L’OUTIL IDÉAL POUR SUIVRE
SES INVESTISSEMENTS
créer un compte
conseils