POINT DE LA SEMAINE #38 - FOCUS SUR LA LOI DE FINANCE 2020 (Partie 2/2)

Publié le 21 févr. 2020 par - Mis à jour le 21 févr. 2020

Le point de la semaine #38 - Focus sur la Loi de Finance 2020 (partie 2/2)

Chaque semaine, Jonathan Dhiver revient sur l'univers de la Pierre-Papier. Dans cette vidéo, il nous parle des effets positifs de la loi de finance 2020 pour les SCPI.

 

Le point de la semaine #38

Focus sur la loi de finance 2020 (Partie 2/2)

Retrouvez la retranscription de ce point de la semaine ci-dessous

Bonjour à toutes et à tous !

Je suis ravi de vous retrouver pour ce nouveau point de la semaine !

Lors de notre dernière vidéo, je revenais pour vous sur les mesures de la loi finance 2020 pour les entreprises. Cette semaine, nous allons nous pencher sur les mesures dédiées aux particuliers !

Commençons par l’IR.

Conformément à l’Article 2 du Projet de Loi de Finances 2020, la baisse de l’impôt sur le revenu (IR) a été amendée. La mise en place d’un nouveau barème pour les revenus a ainsi permis une réduction significative de l’impôt sur le revenu. 

Cette réduction du taux de l’impôt sur le revenu profite aux foyers les plus modestes (les 2 premières tranches : à 11 % et 30 %), tout en neutralisant l’allègement d’impôt pour les contribuables les plus aisés (soumis aux taux de 41 % et 45 %). Une disposition qui peut avoir plusieurs conséquences pour les investisseurs de la Pierre-Papier. 

 

Et qu'en est-il pour l'IFI ?

Depuis trois ans, l’IFI (Impôt sur la Fortune Immobilière) remplace l’ISF ou l’Impôt de Solidarité sur la Fortune. Il se limite aux biens immobiliers non affectés à l’activité professionnelle du contribuable, avec un taux variant de 0,5 % à 1,5 %. Les tranches de l’IFI sont inchangées, conformément à la Loi de Finances 2020. 

La loi retient de ce fait les produits de la Pierre-Papier (SCPI et une partie des OPCI) comme étant des actifs immobiliers. Les parts de SCPI rentrent donc dans l’assiette de l’IFI. La valeur à déclarer demeure la valeur de la part au 31 décembre de l’année écoulée. 

Les parts de SCPI en nue-propriété sont cependant exonérées de l’impôt sur la fortune immobilière. Dans le cadre d’un démembrement de propriété issu d’une succession, l’épargnant sera imposé à l’IFI. Le contribuable devra déclarer la valeur de la nue-propriété, en retenant l’âge de l’usufruitier comme clé de la répartition. 

Il est également important de noter que le seuil d'assujettissement à cet impôt sur la fortune est établi à 1,3 million d’euros.

Pour conclure, sachez qu'un article plus détaillé de ce point est disponible sur notre blog. Vous trouverez le lien dans le descriptif.

J'espère que ce point de la semaine vous a plu !

Je vous souhaite à toutes et à tous un excellent week-end !

 

MeilleureSCPI.com vous recommande : 

- Loi de finance 2020 : quels enjeux pour les SCPI ?

 

 

Restez informé(e) de toute
l’actualité de la Pierre-Papier !

Vos coordonnées seront uniquement utilisées pour vous communiquer des renseignements relatifs à nos services et ne seront en aucun cas communiquées à des tiers.

Articles similaires

MON COMPTE SCPI :
L’OUTIL IDÉAL POUR SUIVRE
SES INVESTISSEMENTS
créer un compte
conseils