Investissement en SCPI : savoir faire les bons choix

Publié le 14 juin 2018 par Jonathan .
Mis à jour le 14 juin 2018

Les SCPI constituent une bonne alternative pour ceux qui souhaitent diversifier leur patrimoine sur le long terme. En 2017, ces produits de placement ont encore battu les records de 2016, avec une collecte estimée à 6 milliards d’euros. Toutefois, l'épargnant doit savoir sélectionner les véhicules dans lesquels il place son argent.

 

SCPI : une bonne collecte pour 2017 malgré l’IFI

En 2017, les SCPI ont affiché un taux de collecte en hausse de 15 % par rapport à celui de 2016. Et encore, la capitalisation de ces véhicules de placement a triplé au cours des 10 dernières années.

Au premier trimestre 2018, les SCPI ont moins été sollicitées. Plus de la moitié des SCPI immobilier d’entreprise ont toutefois augmenté leur capital avec une collecte nette globale estimée à 1,141 milliard d'euros. Un recul qui s’explique par la mise en place de l’IFI (impôt sur la Fortune Immobilière). La confusion liée à la première déclaration IFI a en effet entraîné l’attentisme des acteurs du secteur. Certains dénoncent même la prise en compte des SCPI dans le calcul de cet impôt.

 

Les risques liés à l’investissement et la fiscalité

Etant un pur investissement immobilier, la SCPI n’est pas à l’abri d’un risque d’éclatement d’une bulle immobilière. Pour un investissement dans la pierre papier, il faut être prudent et avoir les bons repères. En effet, la société de gestion doit au minimum investir 5 à 5,5 % tous frais inclus pour espérer générer un rendement de 4 %. Elle doit choisir des actifs assurant des loyers à la fois solides et réguliers. Cela nécessite un tri sur toutes les offres sur le marché.

En matière de fiscalité, un investisseur français profite d’un crédit d’impôt retenu à la source et acquitté par la société de gestion. Pour un contribuable imposé à 30 % et investissant dans une SCPI générant 5 % de rendement, la fiscalité nette est de 2,6 % en France. Si ce même contribuable investit en Allemagne, celle-ci est estimée à 4,04 %. De ce fait, les investissements en outre-Rhin offrent de sérieux avantages aux contribuables.

 

Comment bien investir en SCPI ?

Si le niveau de collecte des SCPI ne cesse de s’accroître, c’est parce que les investisseurs sont convaincus par le potentiel de ces véhicules de placement. Pour les amateurs, il est cependant conseillé de sélectionner les bons acteurs afin d’espérer un bon rendement. Il s’agira d’investir dans des produits gérés par des acteurs réputés dans le domaine.

L’épargnant doit s’assurer que les montants collectés par la SCPI sont bien investis. Il faut également vérifier les taux de location des actifs. Ils doivent au minimum atteindre les 90 % d'occupation.

Puisque la diversification des investissements pallie les risques, l’investisseur devra se pencher sur la diversification des portefeuilles de la SCPI. L’idéal serait d’investir dans un véhicule ayant des actifs répartis un peu partout en Europe, et ce, dans des domaines différents (résidence services, immobiliers de bureaux, immobiliers de commerces...).

 

Source : Les Echos

Archives


L’article vous a plu? N’hésitez pas à le partager
MON COMPTE SCPI :
L’OUTIL IDÉAL POUR SUIVRE
SES INVESTISSEMENTS
créer un compte
conseils

articles similaires