SCPI et délai de jouissance : quand toucher vos premiers loyers ?

Publié le 19 févr. 2021 par - Mis à jour le 19 févr. 2021

SCPI_et_délai_de_jouissance_quand_toucher_vos_premiers_loyers_?

L’objectif d'une SCPI (Société Civile de Placements Immobiliers) est de verser des loyers, aussi appelés dividendes, à ses associés. Pour cela, elle investit dans des actifs immobiliers (bureaux, commerces, entrepôts, logements) destinés à la location. Lorsque vous achetez des parts de SCPI, vous devez patienter entre trois et cinq mois avant de percevoir vos premiers revenus. Ce laps de temps, appelé délai de jouissance, vise à respecter une équité entre les nouveaux associés et les anciens. 

 

Qu’est-ce que le délai de jouissance d’une SCPI ?

Le délai de jouissance est le décalage entre la date de souscription de vos parts et la date d'entrée en jouissance, c’est-à-dire le versement des premiers dividendes. Sous l’effet d’un marché immobilier très concurrentiel, le délai de jouissance s’est allongé ces dernières années. Il varie désormais de trois à six mois, suivant les SCPI.

Une fois ce laps de temps passé, vous percevrez vos loyers tous les trimestres ou tous les mois selon ce qui est statutairement prévu. Toutefois, il ne faut pas confondre délai de jouissance et propriété des parts. En effet, même s’il vous faut attendre plusieurs mois pour bénéficier des premiers versements de dividendes, le droit de propriété est acquis dès votre souscription. 

 

A noter :

Le délai de jouissance correspond plus ou moins au délai nécessaire pour un achat immobilier en direct (choix du bien, signature de l’avant-contrat, puis du contrat définitif). Un investissement immobilier, dans la pierre physique ou papier, doit s’envisager sur une durée d’au moins dix ans. 

 

Comment calculer le délai de jouissance

Le plus souvent, les documents précisent que l’investisseur est éligible aux dividendes « le 1er jour du xème mois suivant la souscription ». Ainsi, la formule « le 1er jour du 4ème mois suivant la souscription » signifie un délai de jouissance de trois mois. En clair, si vous achetez des parts en mars, vous percevrez vos loyers (dividendes) seulement à compter du 1er juillet. On peut aussi trouver la formule « délai de jouissance de x mois ». Il faut alors laisser s’écouler x mois pleins et attendre le 1er jour du mois suivant pour toucher les premiers loyers. Avec un délai de 3 mois, si vous achetez vos parts courant mars, vous commencerez à être rémunéré le 1er juillet.

Exemple_de_délai_de_jouissance

À quoi sert le délai de jouissance ?

Les fonds collectés sont utilisés par les sociétés de gestion pour acquérir de nouveaux immeubles. Toutefois, entre la phase de recherche des biens et la signature de l’acte chez le notaire, plusieurs mois peuvent s’écouler. Pendant ce temps, la collecte demeure en attente sur des placements de trésorerie (des Sicav monétaires, par exemple), peu rémunérateurs. Pour ne pas pénaliser les anciens associés qui risqueraient de voir diluer (diminuer) le rendement leurs parts, les sociétés de gestion ont fait le choix de ne pas rémunérer les nouveaux associés tant que leurs fonds n’ont pas été réellement investis. 

 

 

Restez informé(e) de toute
l’actualité de la Pierre-Papier !

Vos coordonnées seront uniquement utilisées pour vous communiquer des renseignements relatifs à nos services et ne seront en aucun cas communiquées à des tiers.

Articles similaires

MON COMPTE SCPI :
L’OUTIL IDÉAL POUR SUIVRE
SES INVESTISSEMENTS
créer un compte
conseils